Mouches des rivages Scatella spp

Mouches des rivages

Les mouches des rivages sont de la famille des Ephydridae. Les adultes ont à peu près la même taille que les mouches des terreaux, mais du fait de leur corps trapu et foncé, elles ressemblent plutôt à de petites mouches domestiques. Les adultes préfèrent des conditions plus humides que les mouches des terreaux, de sorte qu’on les trouve dans les endroits où l’eau stagne. Les femelles pondent leurs œufs sur des substrats humides, œufs qui éclosent en 2-3 jours. Sous serre, une génération complète de mouches des rivages peu s’échelonner sur 9-14 jours selon les températures.
Les larves se nourrissent de micro-organismes présents dans le substrat mais peuvent également se nourrir de racines infectées par des champignons et être vectrices de maladie.

Ces mouches sont généralement trouvées dans les endroits humides, et ont une étroite association avec les algues. Elles sont dans le genre Scatella, qui appartient à la famille des Ephydridae. Celles trouvées dans les serres étaient principalement considérées comme Scatella stagnalis, mais certaines populations sont maintenant censées être de S. tenuicosta.

Les mouches adultes sont noires et épaisses, avec des antennes courtes. Elles se distinguent aisément des mouches fongiques, qui sont minces et fragiles en apparence, avec de longues antennes. Bien qu’elles ne causent pas de dommages directs aux plantes, elles peuvent causer des problèmes aux cultivateurs de fleurs coupées et d’herbes car elles marquent les pétales avec leurs excréments. Elles causent également des problèmes lorsqu’elles sont prises dans l’emballage avant la vente: ni les détaillants et non leurs clients aiment voir de petites mouches noires emballées avec leur nourriture ou des fleurs.

Les larves sont courtes et très coriaces en apparence, avec une «corne de respiration» proéminente à l’extrémité arrière. Contrairement aux mouches fongiques, il n’y a pas de tête noire évidente. Elles sont normalement étroitement associées aux zones les plus humides, où les algues sont communes.

Contrôles Biologiques

  • Staphyline (Atheta coriaria) est capable de se nourrir de larves et d’oeufs des mouches de rivage. Dans les essais contrôlés, il a donné des réductions de 75% dans le nombre de mouches émergeant des plateaux de jeunes plants.
  • Exhibitline sc (Steinernema carpocapsae) infectera les larves des mouches.
  • Hypoline (Hypoaspis miles) se nourrira également des mouches.

Meilleurs produits pour Mouches des rivages