Tétranyque Ex. Tetranychus urticae

Tétranyque

Les tétranyques rouges ou à deux taches (Tetranychus urticae) se nourrissent en ponçant les cellules et en drainant le contenu, produisant une tache jaune caractéristique de la surface de la feuille. Ils produisent également des sangles de soie qui sont clairement visibles à des niveaux d’infestation élevés. À des niveaux d’infestation très élevés, on peut voir des masses d’acariens rouge-brun suspendues aux extrémités des feuilles. Lorsque les populations d’acariens sont aussi élevées, l’organisme nuisible peut être transféré accidentellement sur les vêtements et répandu autour de la récolte par les travailleurs. Les araignées sont des ravageurs courants de nombreuses cultures végétales et ornementales, y compris les tomates, les concombres, les poivrons, les fraises, les roses, les gerberas et bien d’autres espèces.

Les acariens pénètrent dans un état hivernant connu sous le nom de diapause en automne, et cherchent des cachettes dans la structure de la serre ou sur l’équipement. Ils sortiront de la diapause au printemps et pourront réintégrer la culture. Les formes d’hivernage sont généralement rouge vif, mais les formes rouges se produisent également plus tard dans l’année. Certaines souches produisent des lésions «hyper-toxiques» plus sévères, entraînant de graves lésions foliaires et une perte foliaire à faible densité de population. La cause exacte de ce dommage est inconnue, mais ces acariens «hyper-toxiques» sont généralement considérés comme appartenant à l’espèce Tetranychus cinnabarinus, ou Carmine Mite, et sont généralement de couleur rouge. Des recherches récentes montrent également que ces acariens plus nocifs sont capables de pondre plus d’œufs que les formes standard. Les formes vertes de T. cinnabarinus sont maintenant connues pour se reproduire, mais ne semblent pas causer le même type de dommages. La distinction entre les espèces n’est pas facile, et certains taxonomistes considèrent encore T. cinnabarinus comme une forme de T. urticae.

D’autres espèces de Tetranychus, comme T. evansi, T. turkestani et T. pacificus, causent également des dommages aux cultures dans certains pays. Les acariens apparentés, tels que l’acaricide rouge, l’acarien de Panonychus ulmi et l’acarien Citrus, Panonychus citri, sont également des ravageurs importants.

DEVELOPPEMENT DES OEUFS DU TETRANYCHUS URTICAE A DIFFERENTES TEMPERATURES (JOURS)

TEMPERATURE (°C) OEUF LARVE PROTO-NYMPHE DEUTO-NYMPHE PRE-PONTE TOTAL
15°C 14,3 6,7 5,3 6,6 3,5 36,3
20°C 6,7 2,8 2,3 3,1 1,7 16,6
30°C 2,8 1,3 1,2 1,4 0,6 7,3

Contrôles Biologiques

  • Phytoline (Phytoseiulus persimilis)
  • Anderline (Amblyseius andersoni)
  • Californiline (Amblyseius californicus)
  • Feltiline (Feltiella acarisuga)

Meilleurs produits pour Tétranyque