Mouche blanche du tabac Bemisia tabaci

Mouche blanche du tabac

La mouche blanche du tabac ou de l’argent est maintenant l’espèce dominante dans les régions méditerranéennes et semble se propager vers le nord. Comme avec la mouche blanche Glasshouse, les larves produisent des quantités abondantes de miellat, mais les adultes qui envahissent la culture introduisent également des maladies virales qui peuvent dévaster la culture. Bemisia tabaci est enregistré comme le vecteur de 111 maladies virales des plantes dans le monde. Dans les tomates, le principal virus est le virus de la jaunisse (TYLCV), tandis que chez les cucurbitacées il existe plusieurs espèces présentant des symptômes différents, tels que le virus du jaunissement de la veine du concombre (CVYV) et le virus du trouble du retard de croissance (CYSDV).

L’adulte tient ses ailes le long du corps, révélant la couleur du corps jaune et leur donnant un profil elliptique. Il s’installe et se nourrit de feuilles beaucoup plus âgées que Trialeurodes vaporariorum, de sorte que toutes les étapes peuvent se produire sur n’importe quelle partie de la plante. Les larves de Bemisia tabaci sont généralement plus petites que celles de Trialeurodes vaporariorum, légèrement pointues vers l’arrière, et restent aplaties tout au long de leur développement. Les larves de Trialeurodes vaporariorum sont elliptiques et, au cours des derniers stades, elles deviennent nettement épaissies, avec des côtés verticaux.

Durée du développement de Bemisia Tabaci

16°C 20 °C 24 °C 28 °C
Oeuf (jours) 31,5 15,8 10,5 7,9
Oeuf à stade adulte (jours) 163,5 54,5 32,7 23,4
Période de pré-ponte (jours) 5,0 3,3 2,5 2,0
Longévité des adultes (jours) 180,0 60,0 36,0 25,7

Contrôles Biologiques

  • Montyline (Amblyseius montdorensis)
  • Swirskiline (Amblyseius swirskii)
  • Eretline (Eretmocerus eremicus)
  • Encarline Mix (Encarsia formosa and Eretmocerus eremicus)
  • Macroline (Macrolophus caliginosus)
  • Nesiline (Nesidiocoris tenuis)